Cancer familles

Accueil > Témoignages > ACCOMPAGNER UN MALADE DU CANCER

LES PROCHES FACE AU CANCER

ACCOMPAGNER UN MALADE DU CANCER

Quand la vie bascule du jour au lendemain ..

dimanche 27 septembre 2009, par Giselle Penat

Accompagner un proche malade du cancer

La brochure « Accompagner un proche atteint de cancer », éditée par la Ligue contre le cancer (Ligue contre le Cancer en Suisse)

http://assets.krebsliga.ch/downloads/2026.pdf

Article paru dans LE MATIN DIMANCHE du 26/27 septembre 2009

Rosette POLETTI

http://www.lematin.ch/tendances/societe/accompagner-proche-malade-cancer-170998

A chaque instant, une vie peut basculer, nous le savons. Pourtant, lorsque tombe le diagnostic d’un cancer ou d’une autre maladie grave, c’est toujours un choc, un traumatisme, pour la personne atteinte de la maladie, bien sûr, mais aussi pour ses proches

Rosette Poletti - le 26 septembre 2009, 20h49

Le Matin Dimanche

=========================================

« Je viens d’apprendre que mon père est gravement malade. Je pense qu’il a un cancer d’après les résultats d’analyses que nous avons déjà. L’avenir va être difficile avec un traitement lourd à supporter. Comment faire pour ne pas « craquer » ; mon père a besoin d’être soutenu dans son combat par ses proches ! J’aurais besoin de quelques pistes : comment l’aider ? Et comment tenir le coup ? »

Bien que le terme « cancer » recouvre des situations différentes et ne signifie pas « condamnation à mort » - de nombreux cancers peuvent être guéris -, chacun connaît au moins une personne qui a été emportée par un cancer inguérissable. C’est cette inquiétude et cette incertitude quant à l’évolution qui peuvent être si pénibles à vivre.

Parfois, on tente de se rassurer ou de prévoir le futur avec des statistiques : il a X chances de s’en sortir d’après les statistiques... Il faut se souvenir que les chiffres sont valables pour toute une population et non pour une personne. Il convient donc d’éviter de paniquer ou de minimiser.

Accompagner et soutenir

Accompagner un proche dans son combat contre la maladie, c’est avant tout lui offrir une présence et une écoute : tout en sachant que les besoins de chaque personne sont différents. Certains apprécient d’être accompagnés chez le médecin ou à l’hôpital pour des traitements, d’autres préfèrent rester seuls dans ces moments-là. Il est utile de vérifier avec la personne malade plutôt que d’imposer une présence non souhaitée.

L’écoute est essentielle

Aucune phrase miracle ou parole d’encouragement n’est appropriée à toutes les situations. C’est en manifestant de la disponibilité et de l’ouverture que la personne malade pourra dire ce qui lui pèse, ses craintes, ses doutes. Il arrive aussi que cette personne ne parle pas de sa maladie, de ce qu’elle ressent ou de ce qu’elle craint. Les gens ne changent pas forcément de personnalité parce qu’ils sont confrontés à la maladie. Parfois, c’est parce qu’ils désirent protéger leur entourage ou se protéger eux-mêmes.

On doit respecter ce silence tout en offrant sa disponibilité et parfois en posant une question ouverte : « Comment s’est passée ta nuit ? » ou « Comment vis-tu tout cela ? »

L’apparition de la maladie dans le cercle familial bouleverse les habitudes, modifie les rôles. Ce sont souvent les enfants adultes qui vont devoir prendre soin des parents. Ces changements de rôle ne sont pas faciles à vivre. Je me souviens d’un patient qui criait à sa femme et à sa fille qui étaient à son chevet et voulaient l’aider : « Laissez-moi tranquille, je ne suis pas un gamin ! Je vous dirai ce dont j’ai besoin ! »

Les petits gestes (discrets) de sollicitude, d’affection sont les meilleurs encouragements : se sentir aimé, sentir que l’on fait encore partie du groupe, pouvoir participer aux décisions concernant l’évolution de la maladie.

Tenir dans la durée

Ce qui est difficile parfois, dans l’évolution d’un cancer, ce sont la durée des traitements, les hauts et les bas, les espoirs et les déceptions. Une grande lassitude peut s’installer, chez le malade comme chez ses proches. La vie active continue et les responsabilités extérieures - vie professionnelle, éducation des enfants - doivent être menées à bien. Ainsi, il est utile de veiller à ce que la maladie de la personne aimée n’envahisse pas tout l’espace de vie.

Comment ne pas « craquer »

On emploie souvent ce terme pour signifier manifester ses émotions de tristesse, de colère, de peur au lieu de les contrôler ou de les contenir.

La maladie grave d’un proche suscite beaucoup d’émotions. Il y a la tristesse de voir un être aimé souffrir, la peur d’une évolution négative et la colère face aux questions sans réponses : pourquoi lui ? pourquoi elle ? pourquoi maintenant ? pourquoi sous cette forme ?

Il y a aussi la colère liée à la fatigue supplémentaire, aux tâches nouvelles à assumer, à la rupture de l’équilibre familial.Les proches aussi ont besoin d’accepter leurs émotions, de parler de ce qu’ils vivent avec d’autres, d’être soutenus.Heureusement, en Suisse, il existe de nombreuses ressources. La Ligue suisse contre le cancer offre de très nombreuses prestations par le biais de ses ligues cantonales. Elle a édité un fascicule intitulé « Accompagner un proche atteint de cancer », que vous pouvez télécharger sur Internet ou obtenir auprès des ligues cantonales.

Rosette POLETTI

Pour aller plus loin

La Ligue contre le cancer (Suisse) a édité de nombreuses brochures :

« Difficultés alimentaires en cas de cancer »
« Activité physique et cancer »
« Cancer - Prestations des assurances sociales »
« Vivre avec le cancer, sans douleur ».
Pour commander : 0844 850 000
uu sur Internet www.liguecancer.ch

Le site Internet renseigne aussi sur les groupes de parole et les autres possibilités d’accompagnement.

A lire « Vivre auprès d’un proche très malade », par Christophe Fauré, Ed. Albin Michel, 2002.


Ligue contre le Cancer en France : http://www.ligue-cancer.net/

La Fédération belge contre le Cancer : http://www.cancer.be/

Relais pour la vie : http://www.relaispourlavie.net/historique.php

Fondation luxembourgeoise contre le cancer :http://www.cancer.lu/

Société Canadienne du cancer : http://www.cancer.ca/Canada-wide.aspx?sc_lang=fr-CA

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.