Cancer familles

Accueil > Témoignages > CANCER DU CÔLON

CANCER DU CÔLON

DEPISTAGE

samedi 20 septembre 2008, par Giselle Penat

DEPISTAGE DU CANCER DU CÔLON AU CANADA

De la lumière pour dépister le cancer du côlon

LA RECHERCHE CHEZ NOS AMIS CANADIENS.

De la lumière pour dépister le cancer du côlon

La lumière pourrait bientôt être davantage utilisée comme méthode de dépistage du cancer de l’intestin.

C’est ce qu’ont soutenu des chercheurs de la Queen’s University de Belfast à la British Pharmaceutical Conference (BPC) qui se déroule jusqu’à demain à Manchester au nord-ouest de l’Angleterre.

Un nouveau médicament photosensible

Si la technique connue sous le nom de « diagnostic photodynamique » est déjà utilisée dans le combat contre le cancer, les chercheurs irlandais ont mis au point un médicament qui, une fois injecté dans le corps, attire les cellules cancéreuses. Lorsqu’une lumière bleue est appliquée dans la région investiguée, elle active le médicament. Les cellules anormales deviennent alors rouges.

Le nouveau médicament mis au point par les chercheurs rendrait plus facile l’identification des tissus anormaux dans l’intestin. Jusqu’à présent, pour diagnostiquer les cellules cancéreuses logées dans le côlon et le rectum, un médicament doit être injecté dans le sang par voie intraveineuse. Les patients sont sujets à des effets secondaires tels que des nausées, des vomissements et des changements de la tension artérielle. Ceux-ci peuvent également être brûlés plus facilement en s’exposant au soleil.

L’action du nouveau médicament photosensible

Ce que les chercheurs de l’Université Queen’s à Belfast ont réussi à développer, c’est un médicament qui agit directement dans le côlon, en évitant les effets secondaires.

« Notre objectif à long terme est de développer un comprimé qui peut être administré par voie orale avant le test de diagnostic, donc il n’y aurait plus de nécessité pour le patient d’avoir une injection de médicament », a déclaré le chercheur principal, le docteur Ryan Donnelly, professeur de pharmacie, à la Queen’s University dans un communiqué conjoint de la Royal Pharmaceutical Society of Great Britain et de la British Pharmaceutical Conference.

« Cela a le potentiel d’accroître le succès d’un diagnostic précoce de cancer de l’intestin, ce qui peut être vital pour ces patients », a-t-il ajouté.
Source : Canoe.ca

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.