Cancer familles

Accueil > Infos Médicales > BE Israël numéro 41 - 31 octobre 2005

BE Israël numéro 41 - 31 octobre 2005

jeudi 3 novembre 2005, par Cancer-famille

Veille Technologique Internationale http://www.bulletins-electroniques.com

un service ADIT en partenariat avec le Ministère des Affaires Ethnocentries

BE Israël numéro 41 - 31 octobre 2005 - Mensuel
Bulletin Electronique du Service Scientifique de l’Ambassade de France a Tel Aviv

http://www.bulletins-electroniques.com/accueil/be_israel.php

MEDECINE - SANTE - PHARMACIE

Merck développe un vaccin contre le cancer du col de l’utérus
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/30345.htm

Pratiquement tous les cas de cancers du col de l’utérus sont causes par le
papillomavirus humain ou VPH. Celui-ci est transmissible sexuellement. Il se
manifeste le plus souvent par des verrues génitales et il peut, chez la
femme, mener au cancer du col de l’utérus.
Le directeur des Recherches Cliniques des laboratoires de recherche du géant
pharmaceutique Merck, le Dr Eliav BARR, est originaire de Haïfa. Il a
indique que l’administration du vaccin Gardasil était efficace a 100% contre
le cancer du col de l’utérus et les lésions précancéreuses dues a deux types
de virus transmissibles par voie sexuelle.
Au cours de précédents tests, Gardasil avait montre son efficacité contre
l’infection avec le VPH. Les nouveaux résultats, pressentes lors de la
réunion annuelle de "Infectious Disease Society Of America", ont montre que
le vaccin de Merck empêche également le développement de cancer, au moins a
court terme.
Les essais cliniques ont été menés sur 12 167 femmes agies de 16 à 26 ans,
issues de différentiels pays. La moitie a reçu le Gardasil, l’autre moitie un
placebo. Les essais visaient l’apparition des lésions précancéreuses, les
formes primitives de cancers du col de l’utérus, et les cancers invasifs. 21
cas de pré cancer ou cancer ont été recenses dans le groupe ayant reçu le
placebo, et aucun dans le groupe ayant pris le Gardasil.

Sources : Israel21c, 07/10/2005

MEDECINE - SANTE - PHARMACIE

Les Israéliens redéfinissent le "taux normal" de glucose dans le sang
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/30346.htm

Un taux de glucose a jeun dans le sang inférieur a 100 mg/dl est considère
comme normal. Un patient montrant un taux de 126 mg/dl ou plus est considère
comme diabétique. Qu’en est-il des patients pressentant un taux de glucose
compris entre 101 et 125 mg/dl ?
Le diabète touche de plus en plus la tranche d’age des 30-50 ans, alors que
les personnes de plus de 50 ans étaient avant les plus concertateurs. Le
diabète tend à devenir une réelle épidémie, accentue par la prédisposition
génétique à l’obésité, le style de vie sédentaire et la nutrition peu
équilibre.
Des chercheurs de l’Université de Ben Gourion et du corps médical des forces
de défense israélienne proposent alors d’évaluer le taux normal de glucose
dans le sang de manière plus personnalisée, en fonction des antécédents
familiaux, du poids et du taux en triglycérides. Le diabète pourrait alors
être détecté chez des personnes en apparence saines.

Pour en savoir plus, contacts :
- Pour de plus amples informations :
http://www.israel21c.org, "Israeli researchers redefine ’normal’ blood
glucose levels", le 9 octobre 2005
Sources : Israel High-Tech & Investment Report - 11/2005

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.