Cancer familles

Accueil > Infos Médicales > Environnement

Environnement

jeudi 13 octobre 2005, par Cancer-famille

Veille Technologique Internationale http://www.bulletins-electroniques.com
un service ADIT en partenariat avec le Ministere des Affaires Etrangeres


BE Etats-Unis numero 5 - 13 octobre 2005 - Hebdomadaire

Bulletin Electronique de la Mission pour la Science et la Technologie
de l’Ambassade de France aux Etats-Unis

http://www.bulletins-electroniques.com/accueil/be_etatsunis.php

Les produits "bio" reduisent l’exposition des enfants aux pesticides

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/30057.htm

De l’aveu du Department of Agriculture, les pesticides organophosphores,
fortement soupconnes d’induire des effets neurologiques chez l’humain, sont
presents dans de nombreux produits alimentaires courants. L’Environmental
Protection Agency a finance une etude confiee a un groupement associant
Emory University (Atlanta), l’Universite de Washington et les Centers for
Disease Control and Prevention, afin d’evaluer l’exposition des enfants a
ces produits indesirables. Les resultats de cette etude viennent d’etre
publies dans l’edition en ligne de Environmental Health Perspectives, revue
editee par le National Institute of Environmental Health Sciences.
L’etude a consiste a doser pendant deux semaines, dans des echantillons
urinaires preleves sur 23 enfants de la region de Seattle, les
concentrations de metabolites de deux pesticides particulierement repandus :
le malathion et le chlorpyrofos. Les enfants ont ete soumis pendant la
periode d’observation a trois regimes alimentaires successifs : aliments
conventionnels, aliments "bio", puis retour aux aliments conventionnels.
La phase bio s’est traduite par une chute spectaculaire des concentrations
dans les urines (en moyenne d’un facteur 5 pour les metabolites du malathion
et d’un facteur 3 pour ceux du chloropyrifos). Le retour a une alimentation
conventionnelle s’est accompagne en revanche d’une remontee des
concentrations dans des proportions semblables. Cette etude apporte un
fondement scientifique supplementaire a ceux qui pronent la consommation de
produits "bio" comme moyen de reduire le degre d’exposition des organismes
humains aux pesticides agricoles et domestiques.

Pour en savoir plus, contacts :
- Synthese : http://www.medicalnewstoday.com/newssearch.php?newsid=31399
- Article publie dans Environmental Health Perpectives :
http://ehp.niehs.nih.gov/members/2005/8418/8418.pdf
Redacteur : Philippe Jamet, attache.envt@ambafrance-us.org

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.