Cancer familles

Accueil > Bloc infos > Soutien aux malades du cancer > DE LA VIE A LA MORT : UNE TRANSITION EN DOUCEUR

DE LA VIE A LA MORT : UNE TRANSITION EN DOUCEUR

mercredi 14 septembre 2005, par Cancer-famille

ARTICLE PRESSE NICE MATIN 28. 11 .2000

Pour essayer d’aider les personnes confrontées à des maladies graves, les bénévoles et les membres
de l’association Jalmalv effectuent un soutien moral auprès de ces dernières.

De nombreuses personnes qui sont atteintes de maladies graves éprouvent le besoin d’être écoutées et accompagnées
dans les derniers jours qui leur restent à vivre.
Souvent seules, démoralisées, elles se retrouvent dans les hôpitaux, des établissements médicaux ou à domicile, confrontées à leur destin.

L’association JALMALV (Jusqu’A La Mort Accompagner La Vie) fondée à Saint Raphaël en 1991 et présidée par Mme Chantal Cuisinier
s’efforce depuis 9 ans d’accompagner ces personnes qui bien souvent n’osent pas parler de leur maladie et de leurs problèmes
à leurs proches. Près de 60 associations JALMALV sont réparties sur toute la France et proposent un accompagnement des personnes
en fin de vie, un soutien aux personnes vivant un deuil et s’efforcent de développer des soins palliatifs.

A Saint Raphaël, ce mouvement porte principalement sur l’accompagnement des personnes condamnées.

"Notre association a pour objectif d’être présent à côté des malades en fin de vie ainsi que de leur famille, quelquesoit leur âge
et l’endroit où ils se trouvent, à l’hôpital, à domicile, et dans divers établissements de Fréjus, Saint Raphaël et Draguignan.
Nous suivons aussi à leur demande les familles endeuillées".

DE L’ECOUTE, DE L’AMOUR ET DE LA COMPASSION
Grâce à une convention signée avec les hôpitaux de Fréjus, Saint Raphaël et Draguignan et aux bénévoles de l’association,
cet organisme a la possibilité d’être présent aux côtés des malades sur leur simple demande.

"Nous accompagnons beaucoup de personnes qui ont énormément d’émotion en fin de vie. Notre rôle est de les écouter,
nous sommes neutres, nous avons une acceptation inconditionnelle de la personne qui se trouve devant nous.
Ces personnes nous confient quelquefois certaines choses qu’ils n’oseraient ou ne voudraient pas dire à leurs proches".

UNE FORMATION OBLIGATOIRE

Une quinzaine de bénévoles à Saint Raphaël effectuent cet accompagnement auprès d’une quarantaine de malades résidant à
Fréjus , Saint Raphaël et Draguignan.L’ensemble de ces bénévoles que l’on peut appeler "les passeurs" puisqu’ils parcourent une partie
du chemin de chaque malade, participe à une formation qui vise à créer un regard différent sur la fin de la vie et sur les personnes
qui le vivent quotidiennement.

"Cette formation n’est pas une technique du savoir accompagner mais plus une aide à trouver en nous même, et autour de nous
nos ressources pour répondre aux besoins des mourants car nous n’intervenons pas, nous accompagnons."

Cette association à la recherche de bénévoles actifs au sein du bureau ou accompagnateurs, effectue également un suivi auprès
des familles en deuil, toujours dans le but qu’elles puissent s’exprimer sur les différentes étapes qu’elles rencontrent.

Ce soutien peut se réaliser sous forme de groupe ou individuellement.

"Nous essayons de faire changer les mentalités des gens qui considèrent la mort comme quelquechose de tabou". Dans ce cadre,
l’association JALMALV réalise tous les ans des conférences et des interventions dans les établissements scolaires sur demande des dirigeants.

Contact : JALMALV à Saint Raphaël = rue du Safranié 83 700
TEL 04 94 19 25 83

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.